2017, le futur programme

Belgique

Au fi des mois, nos liens avec la communauté universitaire de l’ULB (34.000 personnes) ont gagné en robustesse. Le succès de l’exposition « Notre/Votre Congo. La propagande coloniale belge dévoilée » et des activités diverses qui ont été organisées en marge de celle-ci le démontre. C’est sur cette base solide de collaboration que les activités de 2017 sont lancées. Le nouveau programme Volet Nord a pour mission d’éveiller la sensibilité de la communauté universitaire aux thématiques de la citoyenneté mondiale et solidaire avec un accent sur le vivre ensemble. L’université est riche en nationalités et en parcours individuels étonnants et souvent méconnus. Grâce à l’appui de l’institution, ULB-Coopération soutiendra les initiatives de la communauté universitaire qui iront dans le sens de la rencontre et de la solidarité internationale. La diversité se reflète dans les activités proposées ou envisagées :

• La campagne Campus Plein Sud dédiée à l’économie sociale et solidaire qui se tiendra comme chaque année au mois de mars ; • Des « cours métis », cours réguliers de l’ULB auxquels un expert du Sud contribue durant une période ;

• Des conférences, un colloque (« Agriculture, ruralité et développement »), des représentations théâtrales, des ciné-débats, des formations, des projets en collaboration avec les cercles étudiant.e.s ;

• Un repas interculturel co-organisé par des étudiant.e.s et des migrant.e.s, qui souhaitent partager et déconstruire les préjugés ;

• Un projet de rencontre interculturelle, inter-facultaire, inter-genre, au sein du campus, basé sur les nouvelles technologies de la communication. Une équipe de 16 étudiant-e-s travaille actuellement à la conception d’une appli ludique de déconstruction des préjugés, joli projet qui a reçu un soutien particulièrement positif de la part du vice-rectorat aux affaires sociales. Plus d’infos bientôt… à vos smartphones !

• Une exposition de photographies sur les Yézidis, minorité religieuse contrainte à l’exil à force de persécutions répétées.

Sénégal

Sécurité alimentaire, maraîchage bio et agroforesterie sont les maîtres-mots de nos projets au Sénégal. La culture, la transformation et la commercialisation des produits bio au sein d’une coopérative d’agricultrices seront poursuivies ; notre partenaire local assurera également une formation en gestion d’une activité commerciale. Avec l’APAF, autre partenaire local, c’est la création de pépinières d’arbres fertilitaires et la formation en agroforesterie des bénéficiaires qui sont visées. En synergie avec le laboratoire de microbiologie des sols de l’université de Dakar, un suivi scientifique de parcelles témoins sera mis en place. Une synergie avec l’Ecole de Santé Publique de l’ULB et avec l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar permettra d’enrichir notre approche de questions d’éducation nutritionnelle.

 

 

RDC : La santé

Kinshasa

Dans le cadre du financement de la coopération belge, les équipes d’ULB-Coopération à Kinshasa et à Bruxelles seront, en collaboration avec la Chaîne de l’Espoir et le Rotary International, des acteurs moteurs du lancement officiel d’une plateforme hospitalière visant à encadrer les projets d’amélioration de la qualité des soins de santé au niveau des hôpitaux de la ville. Toujours à Kinshasa, ULB-Coopération continuera son travail d’amélioration de la qualité des services de l’hôpital général de Kintambo. Outre les appuis financiers et techniques traditionnels, un travail important sera mené sur la motivation et l’implication du personnel de santé et sur la mise en place d’un dialogue constructif avec la population pour ensemble définir un futur commun motivant.

Un volet recherche sera également développé, avec l’appui de l’Ecole de Santé Publique de l’ULB, afin de répondre à la question des modalités d’organisation des soins efficaces, de qualité, non lucratifs et viables dans un milieu urbain.

Nord Kivu

Grâce aux apports financiers de l’Union Européenne et de la Coopération belge, un projet ambitieux d’appui intégré au système de santé sera déployé à Goma et dans certaines zones de santé proches. Le projet, élaboré en collaboration avec les autorités locales et Erasme Coopération, s’ancre dans le système de santé existant et agira sur différents éléments clés permettant de proposer à la population une offre de soins de meilleure qualité, cohérente et rationnelle. Il appuiera les centres de santé et hôpitaux de deux zones de santé (Goma, zone urbaine et Rutshuru, zone rurale), l’hôpital provincial, les structures de coordination (Division provinciale de la santé et les équipes cadre des zones), le centre de transfusion sanguine, le système d’information, la formation continue du personnel par la création d’un centre de formation provincial ainsi que le financement du système de santé. Les appuis prendront différentes formes : réhabilitation, acquisition d’équipement, appui financier au fonctionnement et encadrement technique. Tous ces éléments convergeront pour permettre la mise en place d’un système d’accréditation des structures de soins et du personnel qui sera, à terme, le garant de la cohérence, de la rationalité et de la qualité du système en assurant un lien fort entre financement du système, qualité des infrastructures, qualité de l’offre et compétence du personnel. Le projet, appuyé par les chercheurs de l’Université, sera également le lieu de différents questionnements devant jeter les bases d’une nouvelle organisation des soins en milieu urbain et d’un système d’assurance maladie.

RDC : Le développement rural

Près de 14.000 personnes seront appuyées par ULB-Coopération dans un ensemble d’activités visant la durabilité des systèmes sociaux, agricoles et économiques en RDC. En termes de contenu, il s’agira de diffuser de manière optimale les techniques agroécologiques ayant fait leurs preuves. Pour renforcer les acteurs, ULB-Coopération financera l’appui à des fédérations de producteurs ainsi que le renforcement de capacités des ONG partenaires. En apiculture, un centre de référence sera créé, grâce à l’expérience acquise lors des précédents projets.

L’ensemble des activités sera réalisé en collaboration avec des partenaires locaux et en synergie avec des acteurs belges (Alliance AgriCongo) et internationaux. La recherche tout comme la capitalisation des actions entreprises constitueront également des éléments essentiels au projet.

Burkina Faso

Au Burkina Faso, trois grandes thématiques seront poursuivies, dans le but de contribuer à un environnement sain et durable pour les populations locales, représentant environ 120.000 bénéficiaires indirects.

D’une part, l’aménagement et l’exploitation durable de zones naturelles, au profit des populations riveraines concernées par des filières des produits forestiers non ligneux. Ces zones sont : une forêt sahélienne de 24.000 ha et un corridor de migration de la faune sauvage de 4.000 ha.

La deuxième thématique est le renforcement organisationnel des ONG locales, partenaires d’ULB-Coopération, pour leur permettre d’appuyer elles-mêmes adéquatement les entités responsables de la gestion des aires protégées.

Enfi les activités d’ULB-Coopération viseront l’amélioration de la gestion et la maintenance parc hydraulique à Barsalogho mis en place dans le cadre de précédents projets.

Cameroun

La gestion et la valorisation économique de produits forestiers non ligneux (raphia, cire d’abeille, moabi, echinops, cacao) au profit de groupements de producteurs vivant à proximité de zones naturelles protégées seront entreprises. Ceci qui permettra d’atteindre environ 12.000 bénéficiaires directs. Intrinsèquement liées, des activités spécifiques de renforcement d’une plateforme de vente regroupant les différentes coopératives seront mises sur pied.