La collaboration étroite entre l’ONG et les différents acteurs de l’ULB (étudiant·e·s, professeur·e·s, facultés…) favorise les échanges de savoirs.

L’appropriation des connaissances est un moteur essentiel aux processus de changement de la société. Elle propose des moyens pour développer une approche critique et permettre de contribuer à construire une société robuste et innovante. Cette appropriation prend tout son sens lorsqu’elle se réalise à différentes échelles, tant au Nord qu’au Sud. Elle concerne des individus, des organisations de la société civile, des institutions publiques et privées.

Trois volets composent la thématique « éducation & citoyenneté critique » :

  • Éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire (ECMS) :
    Fortement intégrée aux activités de l’ULB, l’ECMS vise une meilleure compréhension des enjeux internationaux et du développement afin d’aiguiser l’esprit critique, de provoquer des changements de comportement, d’exercer ses droits et devoirs de citoyen ou citoyenne, pour contribuer à la construction de sociétés justes, durables, inclusives et solidaires
  • Renforcement des compétences :
    L’ONG propose un appui direct ou indirect aux formations de base et continues en lien avec la coopération au développement.
  • Plaidoyer :
    En tant qu’acteurs de la société civile, les projets de l’ONG adoptent des stratégies et des méthodes contribuant à influencer les opinions et les décisions de personnes et d’organisations en vue du changement sociétal souhaité.

Ce processus d’appropriation des connaissances s’effectue tant au Nord qu’au Sud au niveau des individus, des organisations de la société civile, et des institutions publiques et privées.

Actualités