Formation à l’utilisation d’un système informatisé de dossier médical du patient

11ème Congrès de Médecine Tropicale et de Santé Internationale (ECTMIH)

Erica Berghman, notre assistante technique chargée d’informatisation au Nord-Kivu, a participé au 11ème Congrès Européen sur la Médecine Tropicale et la Santé Internationale (ECTMIH), qui s’est tenu en septembre à Liverpool, afin de présenter quelques résulats liés à CERHIS.

CERHIS est un dossier patient digitalisé prévu pour les environnements à ressources limitées. Il s’agit d’un système sur tablette, simple et intuitif, hautement configurable, fonctionnant sans connexion Internet et résistant aux coupures d’électricité. Il est le fruit d’une collaboration étroite entre AEDES et différents étudiants de l’Ecole polytechnique de Bruxelles (ULB).

Le Congrès a permis de partager les leçons apprises liées à la formation du personnel administratif et médical de l’Hôpital Provincial du Nord-Kivu à l’utilisation d’un système informatisé. Précédemment, l’hôpital avait uniquement recours à un système papier, le personnel est peu habitué aux NTIC. La formation portait donc à la fois sur l’utilisation de CERHIS en lui-même, mais également sur l’utilisation plus générale d’une tablette et d’un logiciel informatique à des fins professionnelles.

Plusieurs méthodologies ont été testées, pour parvenir à une stratégie basée sur la combinaison de ces différentes approches pédagogiques : 

  • La première étape consiste en 1 ou 2 sessions de formation spécifique à chaque département. Le personnel médical peut ainsi appréhender le logiciel et apprendre les procédures. C’est une phase d’introduction générale et de sensibilisation. Outre les acquis théoriques, la session par département rend les apprenants plus à l’aise pour poser des questions et interagir entre eux.
  • La seconde étape consiste à utiliser le système en situation réelle et observer les utilisateurs lors de cette utilisation. Ceci permet aux apprenants de tester concrètement, avec à disposition immédiate un référent qui peut à la fois corriger les erreurs et répondre aux questions spécifiques. Enfin, cette session permet également de gérer les cas particuliers, qu’il est inadéquat d’aborder lors des formations précédentes. Cette seconde étape s’est avérée chronophage d’une part, et avec un impact potentiel sur la relation au patient, puisqu’elle impose la présence du technicien dans la salle.
  • Enfin, la dernière étape, identifie des « champions » parmi les personnes formées. Ces champions seront les référents du département pour les questions liées à CERHIS. Ceci agrandit le support interne, facteur clé pour l’appropriation du système, et ne pèse pas sur la charge de travail des techniciens. 

La présentation complète est accessible ici ou sur demande à Erica Berghman.
 

Actualités