La nature resplendit !

Le delta du Saloum au Sénégal une zone naturelle particulièrement riche en biodiversité.  Il est classé « réserve de biosphère » et inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2011.  C’est également une zone fragilisée par les effets des changements climatiques et par l’exploitation non durable de ses ressources par les populations environnantes.  La survie de cette aire majestueuse nécessite une intervention experte.  C’est dans ce cadre que Nebeday, ONG partenaire locale, met en place le projet « Gandiaxx Day Nate », qui signifie « la nature resplendit » en wolof. 

« Ce projet est la continuité logique des précédentes actions de reboisement débutées il y a 5 ans » explique Jean Goepp, responsable de l’ONG.  « Nous savons que la moitié de nos forêts est déjà perdue au Sénégal.  Il nous faut donc absolument planter des arbres, non seulement continentaux, mais aussi des arbres typiques des zones de mangroves, les palétuviers ».

Objectif 1 : Reboiser et limiter les besoins en bois

Dans cette zone, les populations coupent les palétuviers pour cuisiner, pour chauffer les coquilles d’huître.  Cette réalité doit être intégrée dans la construction du projet.  Il s’agit donc d’une part de planter des arbres, et d’autre part de réduire les besoins en bois en développant des solutions alternatives, comme l’utilisation généralisée des foyers améliorés (nécessitant moins de bois) dans tous les villages. 

Objectif 2 : Améliorer la gouvernance

Pour garantir la pérennité des espaces protégés, l’implication active des populations bénéficiaires est essentielle.  Entamé il y a 5 ans, le travail de développement et d’ajustement des plans d’aménagement et de gestion des forêts perdure, en concertation avec les populations. Avant la création de ces plans, les forêts étaient « protégées », mais faisaient l’objet d’exploitation non raisonnée, non durable.  Le processus de co-création des plans a permis que l’exploitation s’effectue aujourd’hui de manière mesurée, en concertation avec l’administration sénégalaise des eaux et forêt. 

Notre rôle consiste maintenant à renforcer les capacités des différents acteurs (comités villageois, responsables des eaux et forêts et administrations communales) afin de créer une autonomie dans la cogestion de ces aires protégées.  Concrètement, via notre partenaire Nebeday, nous orientons les ateliers et formations vers les élus locaux, acteurs centraux de la gestion des aires publiques, vers le renforcement de leurs capacités.

Nous renforçons également les communautés villageoises (plus de 10.000 personnes), utilisant les cinés-débats comme outil de sensibilisation, pour proposer une éducation environnementale dans les écoles du delta du Saloum. 

Photo © Nebeday

Actualités