Pâturage Agroforestier Rotatif au Sénégal

L’association APAF a conçu un modèle de champ agroforestier rotatif qui vise à assurer aux éleveurs une autonomie dans la production d’aliments pour leurs animaux, durant la saison sèche.

En saison sèche (qui dure 8 mois), le Sénégal fait face à une pénurie de fourrage qui expose le bétail à une sous-alimentation chronique. En cause, la réduction des pluies, la compétition pour l’accès à la terre dans le cadre des activités agricoles, ou encore les prélèvements importants de bois effectués par les populations riveraines des pâturages naturels. En outre, l'épuisement des "prés" provoque une errance du bétail qui cherche à s’alimenter. Il était essentiel d’instaurer des solutions complémentaires ou alternatives telles que le "parcage".

Le pâturage agroforestier rotatif débute au mois de décembre, ce qui correspond au début de la saison sèche et à l’épuisement des champs naturels. Durant 8 mois, le bétail confiné dans le pâturage agroforestier aménagé va couvrir ses besoins grâce aux cultures (de Panicum mozambicum, Maralfalfa, Andropogon gayanus...) associées à des espèces de ligneux fertilitaires fourragers (Gliricidia sepium, Albizia lebbeck, Leucaena leucocephala...). Cet espace de pâturage est découpé en parcelles afin d’y confiner les ruminants tout en laissant les végétaux repousser autour. Les déjections des animaux en parcage sont elles aussi utilisées comme fertilisants pour d'autres champs.

La technique est actuellement en phase test au village de Diokhar. À suivre !

Schéma pâturage agroforestier rotatif APAF

Faites un don