Urgence au Burkina Faso : Appel aux dons

Sécuriser l'accès à l'eau potable pour des milliers de déplacés

L’état d’urgence a été déclaré dans huit régions du Burkina Faso. Un nombre croissant d’attaques à caractère terroriste et communautaire secouent le pays, avec une nette intensification au cours des dernières semaines (attaques armées, kidnappings, actes de violence).

Ces nombreuses agressions provoquent notamment la fuite des populations du Nord et de l’Est du Burkina Faso. La commune de Barsalogho - 120.000 habitants, 1.710 km2, située à 150 km au nord de Ouagadougou, la capitale - a vu l'installation d'un camp de déplacés, qui ne cesse de s'étendre. Ce cas n'est pas isolé. On déplore aujourd'hui plusieurs milliers de déplacés dans les provinces du Soum et du Sanmatenga.

Depuis de nombreuses années, nous collaborons avec ce pays de l’Afrique de l’Ouest. Une part importante de nos actions se situe précisément dans le district sanitaire qui regroupe les communes rurales de Barsalogho, Dablo, Pensa et Namissiguima. Au cours des 15 dernières années, nous y avons réalisé, avec l'ONG locale Impulsion, un vaste programme d’hydraulique villageoise comprenant 250 forages neufs, 150 réhabilitations de forages et la mise en place de 7 réseaux de distribution d’eau. Nous avons également implanté 4 réseaux électriques. La gestion de ces réseaux a été confiée par les autorités à notre partenaire Impulsion. Jusqu’à ce jour nous poursuivons notre appui à Impulsion pour qu’il mène à bien sa mission de distribution et de gestion de ces importants parcs hydraulique et électrique de la commune de Barsalogho.

L’augmentation brutale des populations autour de Barsalogho, causée par ces déplacements, ne permet plus aux réseaux actuels de satisfaire les besoins en eau de chacune et chacun. La zone est sahélienne, l’eau y est un bien très précieux.  Pour l’instant, des camions-citerne venant des villes de Ouagadougou et de Kaya tentent de combler les besoins. Cependant, l'arrivée prochaine des grandes chaleurs (45°C) et la difficulté pour les ouvriers en hydraulique de se rendre de manière sécurisée sur leurs lieux de travail mettent en péril des populations en situation déjà très précaire.

Pour faire face à cette urgence et tenant compte de la grande expérience de notre équipe et de notre partenaire dans le domaine, nous avons proposé à la Coopération belge de réorienter une partie de nos ressources vers le renforcement des réseaux de distributions existants.  L'augmentation du débit d'une pompe immergée dans l'une des adductions de la ville de Barsalogho, et la réhabilitation d'une adduction à Foubé sont deux mesures déjà mises en œuvre.

Ce n'est malheureusement pas suffisant.  Les reéseaux actuels doivent être renforcés, et de nouveaux réseaux doivent être mis en place pour couvrir des zones qui vont rapidement être amenées à accueillir de nouvelles populations déplacées.  Une solution efficace pour cela, partagée avec les autres organisations qui œuvrent sur le terrain, est de remettre rapidement en fonction la foreuse que nous avions utilisée pour réaliser les ouvrages décrits ci-dessus.  Chaque nouveau forage (à plus de 65 m de profondeur) permettra en effet d'approvisionner en eau potable de manière stable et à long terme au minimum 500 personnes.

Nous avons urgemment besoin de fonds pour mettre cette stratégie en œuvre.  Nos besoins concernent d’une part la remise en état de la foreuse (40.000 €) et les coûts de chaque forage (matériel, personnel, déplacement).  Chaque forage coûte entre 8.000 € et 10.000 €.

C’est pourquoi nous sollicitons votre aide afin de poursuivre de manière efficace nos actions. Des équipes locales compétentes sont présentes sur place, et désirent contribuer utilement à améliorer les conditions de vie des déplacés, dans les plus brefs délais.

Foreuse forages eau potable Forage eau Burkina

 

Comment aider ?

En effectuant un don sécurisé en ligne sur cette page (module "Faites un don", carte bancontact nécessaire)

En effectuant un virement bancaire sur le compte BE25 7320 4180 0482, avec la communication "Urgence Burkina"

 

Chaque don dès 40 euros est déductible fiscalement. Une attestation vous est automatiquement envoyée durant le mois de mars de l'année suivante. 

Merci de votre soutien !

 

Faites un don