Premières impressions d'Agnès, fraîchement arrivée à Goma

« Coordonner la formation clinique continue et appuyer la réhabilitation de l’hôpital provincial du Nord-Kivu », voilà la mission qui m’a été donnée au sein du projet PADISS. J’ai rejoint la super équipe d’ULB-Coopération à Goma le 4 janvier 2018 et c’est non sans une certaine émotion que je vous livre mes premiers pas et mes premiers partages dans ce projet ambitieux.

Par où commencer ? Cette question me hantait lors de ma première matinée au sein de la maternité de l’hôpital provincial… Cet hôpital est appelé à être un centre de référence et un lieu de stage pour les professionnels de la santé de la Province du Nord-Kivu. Il s’agit donc de renforcer les capacités des équipes et les amener à adhérer aux « bonnes pratiques » afin de pouvoir offrir à tous des soins de qualité en toute sécurité, et permettre à l’hôpital provincial de jouer son rôle de manière efficiente.

Après discussion avec l’accoucheuse responsable de la maternité, les accoucheuses de l’équipe, le médecin chef du département gynéco-obstétrique, le directeur de nursing de l’hôpital et le médecin chef de staff de l’hôpital, nous décidons de commencer des séminaires hebdomadaires en mode pluridisciplinaire. Je propose de suivre le trajet de la patiente qui entre à la maternité. Que se passe-t-il pour elle ? Que peut-on améliorer ? Quelle attitude devons-nous questionner ?

 

De belles discussions s’amorcent, sur le droit du patient de connaître l’identité et la fonction de la personne qui le prend en charge, le respect de son intimité. Les questions s’enchaînent: Comment mettre à l’aise le patient ? Comment assurer l’identito-vigilance ? Comment organiser les locaux pour respecter au mieux l’intimité et l’hygiène… Des groupes de réflexion se forment, composés de médecins et d’infirmières. Chaque semaine, on s’engage sur deux ou trois résolutions pour la semaine. Par exemple, pas plus de trois professionnels en salle d’accouchement, désinfection à la solution hydro-alcoolique entre chaque patiente lors du tour de salle... Ces résolutions sont écrites sur un tableau dans la salle de garde et lors du séminaire, on fait le point sur leur application. Le dynamisme de l’équipe s’attise avec cette méthode… Les soignants se remotivent, l’équipe se « remet en marche » et prend en main son évolution !

Parallèlement à ce travail avec l’équipe maternité, j’ai eu l’occasion de travailler pour l’appui à la bonne gouvernance que nous offrons à l’hôpital. Avec l’administration (DPS – Division Provinciale de la Santé), nous mettons en place un comité de pilotage « qualité et sécurité des soins », suite à l’atelier d’octobre 2017. Toutes ces approches transversales et verticales contribueront à affiner les lignes directrices du centre de formation clinique continue qui devrait voir le jour dans quelques mois. Dans un contexte politique et social qui est loin d’être simple au Nord-Kivu, PADISS contribue à garantir le droit à des soins de qualité accessibles à tous dans la province. Projet ambitieux et passionnant… Et je m’y sens bien !

Agnès Echterbille, sage-femme, assistante technique PADISS

Faites un don